MENU
Home/Accueil

 Eau intelligente

 

 

 

 
 Produits & Applications

 

Produits & Applications

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 Technologie Advanced Water

Technologie Advanced Water

Eau réduite par voie électrolytique

L’eau ionisée alcaline générée par électrolyse de l’eau a progressivement reçu une attention toute particulière au vu des ses avantages dans la prévention et le traitement de maladies. L’électrolyse d’eau légèrement salée ou d’eau de réseau produit une eau particulière connue sous l’appellation d’eau électrolytique fonctionnelle. Différents types d’eaux fonctionnelles peuvent être obtenues selon les conditions et les paramètres d’électrolyse ; elles peuvent être classées en 2 catégories majeures : l’une est l’eau fonctionnelle de type acide, générée au niveau de l’anode ; l’autre catégorie, générée au niveau de la cathode, est de type basique ou alcaline ; toutes deux, selon leurs propriétés, sont largement utilisées dans les domaines de type médical, cosmétique et technique.

Au Japon, la recherche sur l’eau fonctionnelle, plus spécialement l’eau réduite par voie électrolytique, (electrochemically reduced water ERW) se développe rapidement, eau également connue sous l’appellation d’eau réduite alcaline par voie électrolytique (electrochemically reduced alcaline water ERAW).

C’est au Japon, dans les années ´40, que des premières études sur l’eau alcaline furent menées ; ses applications dans le domaine de l’agriculture furent testées pour la première fois en 1954. Six années plus tard, le Ministère japonais de la Santé, du Travail et l‘Economie reconnaissent l’eau alcaline par voie électrolytique comme efficace pour la santé humaine, notamment dans le cas de différentes pathologies internes/externes et autoriseront les appareils de production d’eau ERW en tant que dispositif médical. Quelques années plus tard, le Japon sera suivi par la Corée avec l’homologation des appareils de production d’eau ERW par le Korean Food & Drug Administration. Les nombreuses expériences positives et les innombrables preuves accumulés durant des décennies démontrent clairement combien l’eau réduite par voie électrolytique (ERW) est bénéfique pour la santé et active dans les traitements de maladies, notamment celles liées au stress oxydatif.     

Advanced Water S-100

ADWATIS SA propose une nouvelle génération d’eau appelée Advanced Water :

  • Eau unique, ionisée par électrolyse, 100% sûre et non-chimique.
  • Grande efficacité grâce à un pH élevé aux propriétés uniques
  • Respect de l’environnement, non toxique

L’eau est tout d’abord désoxygénée pour être ensuite ionisée par électrolyse. Elle est le résultat d’un processus innovant, breveté et protégé par un savoir-faire exclusif, fruit d’un travail de longue haleine et d’une grande expertise. Son pH est de 12 ou environ 100’000 fois plus négativement chargé que l’eau normale (pH environ 7). L’eau, dénommée Advanced Water S-100, a la propriété d’une eau “fortement alcaline” comme l’hydroxyde de sodium (NaOH) ou l’hydroxyde de potassium (KOH), mais sans leurs inconvénients en termes de toxicité et de nocivité chimique. Advanced Water S-100 est sûre à 100%, stable et garde ses propriétés durant plusieurs années. Elle peut être diluée dans de l’eau déminéralisée ou mélangée avec d’autres produits chimiques*) tout en conservant ses propriétés ioniques. *) à l’exception de produits contenant des acides organiques

 

ADWATIS Advanced Water S-100

Autres eaux alcalines

pH 12 pH 9-10
Stable (+ de 3 ans) Très instable
Peut être diluée avec de l’eau déminéralisée tout en conservant ses
propriétés ioniques.
Retourne au neutre si diluée


Le pouvoir ionique de Advanced Water S-100 et son mécanisme d’action

Principe de base

Advanced Water S-100 contient des ions négatifs OH- en très grands nombres. Une fois en contact avec n’importe quel type de surface, matière, particules,… les ions négatifs interagissent pour réorganiser les charges électriques en surface. La surface reste ainsi polarisée et prévient activement toute nouvelle formation de particules étrangères. (Théorie de la "double couche électrique".)

Le pouvoir d’exfoliation

Advanced Water S-100, grâce à son armée de ions chargés négativement, pénètre et encapsule des particules telles qu’atomes, molécules, micro-organismes, saletés, moisissures pour ensuite les éliminer de tout type de surface microscopique plane ou non, sous l’effet de répulsion (polarité identique). Les particules isolées et les polluants sont également facilement éliminés par rinçage. Dans le cas d’applications cosmétiques ou dermales, p.ex., c’est ce même mécanisme qui intervient lors du nettoyage en profondeur de la peau où la force ionique interagit entre les lipides (sébum) et la peau, produisant un effet de peeling.

 

Compraison entre "Eau micellaire démaquillante" (gauche) et Advanced Water S-100 (solution à 30%) (droite). Motif dessiné sur carrelage avec "edding 250 whiteboard marker".

Pouvoir antimicrobien (déloge et élimine les bactéries et virus)


     

En cas de contamination de surface par la bactérie E-coli p.ex., le processus d’ionisation de Advanced Water S-100 donne rapidement lieu à une polarisation et déloge les pathogènes. Ensuite la membrane de la bactérie est dissoute par force ionique, ce qui mène à la destruction rapide du noyau de la cellule, éliminant ainsi toute chance de recontamination par la bactérie détruite.

 

Pouvoir d’émulsion

Dispersion de microparticules d’huile dans eau (10m ou inférieur) grâce au processus de répulsion obtenus avec les ions négatifs. Ne nécessite donc pas le recours à des produits émulsifiants / tensio-actifs pour le mélange huile-eau.

 

100% Sûre et non toxique

Advanced Water S-100 pénètre facilement au-travers des différentes couches de la peau sans abîmer les protéines de la membrane cellulaire comme c’est le cas lors de l’utilisation de tensio-actifs, émulsifiants et autres alcools qui dénaturent et détruisent les membranes.

 
 Une fascination : l’eau

Une fascination: l'eau

L’eau, la chimie de la vie

Si vous pensiez jusqu’ici que l’eau est une molécule à la fois simple et innocente, détrompez-vous, révisez votre jugement.  En effet l’eau est de loin l’une des substances les plus fascinantes de la planète. Elle reste l’un des grands mystères de l’Univers. L’eau supporte les processus vitaux comme nulle autre substance ne peut le faire. Les réactions chimiques chez les plantes et les espèces animales prennent en effet place dans ce médium, créant ou consommant de l’eau dans leurs métabolismes.

La vie sur la Terre dépend totalement de l’eau sachant que les organismes vivant en sont largement composés : de 70 à 90% en fonction de leur poids et à plus de 99% en nombre absolu de molécules d’eau.

L’eau est non seulement vitale en tant que solvant où de nombreux solutés se dissolvent mais également en tant que partie essentielle de nombreux métabolismes de vie. Sans eau, ces métabolismes ne pourraient se produire ; la plupart des ces réactions ont en effet lieu dans la cellule elle-même. L’eau joue un rôle central, tant biologique que chimique, notamment dans les processus acido-basiques. Appréhender la structure et la dynamique de l’eau c’est comprendre son rôle en tant que solvant permettant le transport de substances comme les ions, les protons et les ions hydroxydes. L’excès de protons et de ions hydroxydes, tous deux particulièrement importants dans la chimie acide-base et les fonctions biomoléculaires, jouent un rôle-clé dans le métabolisme de tout organisme vivant, largement mis en évidence par le grand nombre de réactions chimiques dans lesquelles ils prennent part. Les ions sont les cofacteurs d’enzymes, catalyseur de fonctions basiques telles le transport d’électrons, les réactions de type redox et métabolisme énergétique ; ils sont également essentiels au maintien de la pression osmotique des cellules.

 

L’eau, le solvant universel

L’eau est souvent considérée comme le solvant roi, universel. Ceci est principalement dû au fait de sa polarité et sa capacité de former des liaisons hydrogène avec d’autres molécules. Tous les composants de la cellule (protéines, DNA et polysaccarides) sont dissouts dans l’eau dont dérivent leur structure et leur activité de par leurs interactions avec l’eau. L’eau a cette formidable capacité de dissoudre plus de substances en plus grande quantité que n’importe quel autre liquide, faisant ainsi de l’eau un élément-clé dans les processus chimiques, physiques et biologiques.

 

 

Réactions de type oxydo-réduction

Fondamentalement une réduction signifie l’addition d’un électron (e-) et à l’inverse, une oxydation signifie la soustraction d’un électron. L’addition d’un électron emmagasine de l’énergie dans le composant réduit. La soustraction d’un électron libère de l’énergie du composant oxydé. Si une substance est réduite, alors une autre est oxydée. Il en va ainsi dans les systèmes biologiques, l’addition ou la soustraction d’un électron constitue le mécanisme de réaction de type oxydo-réduction le plus fréquent, appelé communément réaction de type redox.

 

L’eau est un acide et une base

L’eau, selon la façon dont nous l’observons, peut être à la fois un acide et une base. L’eau peut même réagir avec elle-même pour former un acide ou une base. Cela survient dans des proportions très infimes ; les chimistes ont ainsi déterminé la concentration de H3O+ à 25 °C comme très faible : seulement quelques molécules par milliard se dissocient. La dissociation de l’eau forme un acide qui augmente la concentration de ions hydrogène (hydronium H3O+ connu également sous hydrated H+) et une base qui augmente la concentration de ions hydroxyde (OH-). Etant donné le caractère non spontané de la réaction chimique, ce processus peut être amplifié par le recours à l’électrolyse de l’eau.

Le degré d’acidité, respectivement d’alcalinité d’une solution, se mesure en valeur pH, exprimant la valeur négative logarithmique de la concentration de ions hydrogène. Les scientifiques ont établi une échelle pH allant du plus acide 0 au plus basique 14, le neutre étant la valeur pH 7, pH où la concentration de ions 0H- est identique à celle de ions H+. Les substances ayant un pH supérieur à 7 sont dites alcalines ou basiques car ayant une concentration supérieure de ions OH- que de ions H+ et vice versa pour des produits de pH inférieur à 7. Comme l’échelle pH est logarithmique, une variation d’une unité pH signifie une concentration de ions hydrogène dix fois supérieure.

pH de diverses substances

 

 
ADWATIS SA  |  Boucle de Cydalise 1  |  2300 La Chaux-de-Fonds  |  Switzerland
ADWATIS SA
Boucle de Cydalise 1
2300 La Chaux-de-Fonds
Switzerland